News cybersécurité...

News cybersécurité

  • Au fait, pourquoi Midjourney s’appelle Midjourney ?
    par Julien Lausson le 29 janvier 2023 à 19h56

    C'est l'une des systèmes d'intelligence artificielle les plus fascinantes pour générer des images. Mais contrairement à DALL-E, son nom manque de sens évident.  [Lire la suite]Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Les crypto-monnaies, mais qu’est-ce que c’est ?
    par Aurore Gayte le 29 janvier 2023 à 17h55

    Les crypto-monnaies sont des devises numériques utilisables partout dans le monde, de plus en plus populaires. Elles fonctionnent de manière décentralisée grâce à la technologique de la blockchain et à des mécanismes particuliers, qui peuvent paraître complexes de prime abord.  [Lire la suite]Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Vous aimez streamer ? NordVPN est l’application VPN idéale
    par Bons Plans 01net le 29 janvier 2023 à 16h58

    NordVPN se montre particulièrement adapté à un usage pour du streaming. Découvrez pourquoi, ainsi que les autres atouts de ce VPN.

  • Des femmes nues sur Facebook sont en réalité des hackers vietnamiens
    par Bogdan Bodnar le 29 janvier 2023 à 16h56

    De faux profils sur Facebook proposent de consulter un fichier contenant des photos sexy de femmes. Mais, ce fichier contient également un logiciel malveillant pour dérober identifiants et mots de passe. [Lire la suite]Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Comment activer le chiffrement de bout en bout sur iCloud ?
    par Nicolas Lellouche le 29 janvier 2023 à 14h55

    La « protection avancée des données » permet de sécuriser au maximum les contenus de son compte iCloud en empêchant Apple d'y accéder, y compris en cas d'urgence. Il s'agit d'un réglage optionnel.  [Lire la suite]Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Test de la console Evercade EXP : la puissance de l’arcade dans la paume de la main
    par Maxime "OtaXou" Lancelin-Golbery le 29 janvier 2023 à 14h18

    L'Evercade EXP se veut être la console portable des plus fervents amateurs de rétro. Mais à quelles attentes parvient-elle vraiment à répondre ?

  • Le saviez-vous ? Il y a un raccourci pour lancer plus vite la mise à jour de ses apps Android
    par Julien Lausson le 29 janvier 2023 à 11h56

    Il est possible de gagner du temps au moment de la mise à jour des applications Android, grâce à un raccourci qui permet de lancer le téléchargement plus vite.  [Lire la suite]Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Données personnelles : publication de l'Index AFCDP 2023 du Droit d'accès L'Index du droit d'accès de l'AFCDP s'améliore
    par AFCDP le 29 janvier 2023 à 11h51

    Comme chaque année et quelques jours avant la journée européenne de la protection des données, l'AFCDP, l'association des Délégués à la protection des données (DPD/DPO) et autres professionnels de la protection des données, publie son « Index annuel du Droit d'accès ». Cet indicateur, publié par l'AFCDP depuis 2010, est basé sur les travaux effectués par les participants du Mastère Spécialisé « Management et Protection des Données à Caractère Personnel » de l'ISEP (Institut Supérieur d'Électronique de Paris, grande école). Dans le cadre de ce cursus, les participants — souvent des Délégués à la protection des données/Data Protection Officer en poste ou des professionnels amenés à l'être — mènent plusieurs projets, dont l'un consiste à exercer leur droit d'accès. Confrontés ainsi à la réalité, il leur est demandé d'en tirer des enseignements pratiques et opérationnels afin que leur propre responsable de traitement réponde de façon conforme. Sous l'égide de Bruno Rasle (créateur de l'Index), pour l'édition 2023, les participants des deux dernières promotions du Mastère Spécialisé « Management et Protection des Données Personnelles » de l'ISEP ont ainsi sollicité 136 responsables de traitement, dont 24,3 % du secteur public et 75,7 % du secteur privé. Enfin, une amélioration ? Les mauvais résultats de l'an dernier — sans doute dues aux effets de la pandémie — semblent être un mauvais souvenir, puisque le pourcentage des responsables de traitement sollicités n'ayant jamais réagi passe de 55,7 % à 34,5 % (on retrouve ici les étiages pré-COVID19), ce qui reste naturellement bien trop dans l'absolu. Sur les 89 organismes qui ont réagi : 69 l'ont fait en moins d'un mois, soit 50,7 % du total des 136 responsables de traitement, qu'il faut comparer aux 45,9 % de 2022. « Pendant la crise sanitaire de 2020-2021, les entreprises ont manifestement donné la priorité à d'autres processus, et quelque peu négligé le respect des obligations issues du RGPD. Cela s'est manifesté par une baisse sensible de l'index du droit d'accès, mais on observe à présent une nette amélioration, même si le taux de réponses jugées conformes reste très médiocre. De belles marges de progrès en perspective pour les Délégués à la protection des données et leurs responsables de traitements ! » (Patrick Blum, Délégué général de l'AFCDP) Au-delà du respect des délais de réponse, les participants du Mastère Spécialisé « Informatique et Libertés » de l'ISEP se sont aussi intéressés à la conformité des réponses vis-à-vis du RGPD, en évaluant le degré de conformité des réponses obtenues. Au total, de l'avis des participants du Mastère Spécialisé, sur les 69 organismes qui ont répondu dans les délais impartis, seuls 44 ont obtenu une appréciation satisfaisante, soit 32,3 % du total (des 136), à comparer aux 22,2 % de l'Index 2022. Pour les autres, 14 organismes obtiennent une appréciation moyenne, soit 10,3 % du total (des 136), et 11 une mauvaise appréciation, soit 8 % du total. Les indicateurs se sont donc sensiblement améliorés, ce qui n'empêche pas la survenance d'erreurs grossières dans le traitement des demandes de droit d'accès au titre du RGPD, par exemple : – Aucune donnée fournie (ni réponse)… mais l'envoi d'un questionnaire de satisfaction suite à la demande ! – Après des échanges agréables et clairs avec l'entreprise, grosse déception : les données reçues sont incompréhensibles – Une banque, confrontée à une demande sur place, refuse de la prendre en compte – Un établissement de santé se contente de fournir la liste du type de données traitées (mais aucune des données en question) – Des données de tiers figurent parmi celles fournies – Un acteur du secteur de la restauration rapide supprime le « Compte fidélité » après la demande d'accès – Un acteur de l'électroménager communique un fichier chiffré, mais sans transmettre le code permettant d'en prendre connaissance (et ne répond à aucune relance) – Un établissement de l'enseignement supérieur ne procède à aucune vérification d'identité et transmet de façon non sécurisée des données personnelles comprenant des références bancaires. Remerciements : Nous remercions les participants Mastère Spécialisé de l'ISEP pour leur implication. Délégués à la Protection des Données dans le cadre du RGPD, ils auront à cœur de mettre en place au sein de leur organisme les procédures permettant de répondre efficacement et de façon sécurisée aux demandes de droit d'accès exprimées par les personnes concernées. Les Index AFCDP du droit d'accès sont publiés, depuis 2010, sur la page www.afcdp.net/index-du-droit-d-acces

  • Journée de la confidentialité des données demain : études Forrester et AFCDP
    par Forrester et AFCDP le 29 janvier 2023 à 11h51

    La Journée de la confidentialité des données a pour but de sensibiliser à l'importance des droits des consommateurs en matière de données. Cette journée est également l'occasion pour les spécialistes du marketing de revoir leur rôle de gestionnaire des données. Pourtant, selon Forrester, la collaboration entre le marketing et la sécurité des données personnelles est encore à la traîne : Seuls 15 % des décideurs en matière de protection de la vie privée déclarent que leur équipe chargée de la protection de la vie privée collabore souvent avec le marketing. Seuls 5 % des décideurs en matière de protection de la vie privée affirment que le marketing est présenté dans l'équipe de protection de la vie privée de leur organisation. Stephanie Liu, analyste chez Forrester, ajoute : "Les changements dans le panorama de la vie privée ont un impact important sur le marketing. Les décisions prises par les régulateurs, les entreprises Tech et les consommateurs eux-mêmes ont un impact sur la manière dont les spécialistes du marketing peuvent accéder aux données et les partager, tout en ajoutant des risques aux ensembles de données existants, comme les données de localisation. Les entreprises qui démontrent aux consommateurs qu'elles prennent au sérieux la confidentialité des données et qu'elles respectent leurs droits en la matière ont plus de chances de gagner leur confiance. La confiance est un impératif commercial - elle est fondamentale pour engendrer la fidélité et la satisfaction des clients." "2023 sera une (autre) année chargée pour la vie privée, avec l'entrée en vigueur de cinq lois sur la vie privée d'États américains et d'autres projets de loi passant par les législatures des États. Et les régulateurs européens ont pris un départ rapide ... Les changements dans le panorama de la vie privée ne montrent aucun signe de ralentissement, c'est donc un moment crucial pour les spécialistes du marketing de s'impliquer dans les programmes de protection de la vie privée de leurs organisations."

  • Le MacBook Air a 15 ans, 2023 sera-t-elle l’année de son renouveau ?
    par Pierre FONTAINE le 29 janvier 2023 à 11h33

    Preuve de son caractère unique, le MacBook Air demeure l’ultraportable à détrôner, quand bien même il l’a déjà été par le passé. Né du passage à Intel, il fête ses quinze ans sous une nouvelle ère. Pleine de promesses ?